La construction au service de l’innovation médicale

Le Genolier Innovation Hub (GIH) a fait beaucoup parler de lui depuis que la première pierre de ce projet ambitieux a été posée en novembre 2021. C’est à Roof, entreprise générale d’Allreal en Suisse romande, qu’a été confiée il y a plus de dix-huit mois la tâche de mener à bien ce projet pour le compte du Genolier Innovation Hub, maître d’ouvrage. Le futur bâtiment, pensé comme une extension de la clinique existante, se positionnera en tant que centre d’innovation et de recherche, visant à attirer les entreprises à la pointe dans le domaine médical. En tant qu’acteur de renom dans ce secteur, les attentes de GIH vis-à-vis de l’entreprise générale sont naturellement très élevées.

Fin juin 2021, Roof était désignée pour bâtir ce nouveau centre médical. Une victoire pour la jeune entreprise qui n’avait pas encore soufflé sa deuxième bougie : elle allait réaliser son premier projet pour un maître d’ouvrage externe. 

Une centaine de personnes s’affairent sur le chantier en ce moment, réparties sur les 19’500 m2 de ce futur centre d’innovation et de recherche. Les divers événements sécurité qui y sont régulièrement organisés pour les partenaires de Roof sur ce projet sont une bonne occasion de rassembler l’ensemble des acteurs collaborant sur ce site. Le gros œuvre touche à sa fin et les ouvriers travaillent principalement dans des zones à l’abri de la chaleur.

Pour faire face aux défis qu’entraîne un projet de cette envergure, Clément Attard est épaulé par sept conducteurs de travaux, répartissant ainsi les responsabilités pour les cinq zones définies sur ce site. Cette attribution des tâches permet une meilleure maîtrise des processus et une coordination optimisée des différents intervenants, puisqu’il peut y avoir plus d’une vingtaine d’interlocuteurs simultanément.

Le chantier

Nous commençons la visite par le sous-sol abritant environ 130 places de stationnement, il y fait bon et frais. Un premier escalier nous mène au rez-de-chaussée, où seront installés les futurs QG de start-ups spécialisées dans la recherche médicale. A proximité, quatre patios ont été aménagés, véritables ouvertures permettant à la lumière d’inonder cette partie de l’édifice. Une touche de verdure viendra compléter l’ensemble. 

Plus loin, les secteurs dédiés à la radiothérapie et à la médecine nucléaire sont en cours de finalisation. Pour la radiothérapie, quatre bunkers radioprotégés ont été réalisés. Les ouvrages, de plus d’un mètre d’épaisseur avec leurs murs en béton baryté et portes blindées de plusieurs tonnes, sont impressionnants. Dans les couloirs réservés à la médecine nucléaire, on commence à deviner les futures installations. 

Après un aperçu de l’espace prévu pour accueillir la réception et sa grande bibliothèque, l’auditorium se dresse, majestueux, devant nous – conçu pour accueillir 300 personnes, sa vue sur le lac Léman et le Mont Blanc par beau temps est époustouflante. 

Un escalier rejoint la terrasse, futur lieu de promenade et de détente. Sur un de ses côtés se dressera la passerelle reliant ce nouveau bâtiment à la clinique existante. Celle-ci sera érigée au dernier trimestre 2023. Nous redescendons et terminons la visite avec le tunnel tout juste achevé et qui assurera une liaison technique et logistique entre les deux bâtiments, cette fois-ci sous terre.